17 juin 2024
anxiété
CBD

Lutter contre l’anxiété grâce aux cannabinoïdes

Lutter contre l’anxiété grâce aux cannabinoïdes

C’est quoi l’anxiété exactement ?

L’anxiété est une émotion saine et naturelle déclenchée par une menace réelle ou perçue. Il s’agit d’une stratégie de survie qui permet à un individu de s’adapter et de réagir plus rapidement au danger.

Lorsqu’ils étaient confrontés à des événements dangereux, ce mécanisme a aidé les premiers hommes à survivre en apportant une réponse suffisante.

De nos jours, nous ressentons de l’anxiété lorsque nous sommes confrontés à divers événements qui sont rarement liés au danger ou à la survie. Cependant, nos perceptions personnelles de ces événements, ainsi que l’inquiétude qu’ils provoquent, sont souvent disproportionnées par rapport à leur importance proportionnelle.

Les principaux troubles suivants sont liés à l’anxiété, en fonction de son intensité et de son apparence.

Crises d’angoisse

Le trouble obsessionnel compulsif (TOC) est un type de trouble anxieux (TOC)

L’anxiété dans les situations sociales

Le syndrome de stress post-traumatique (SSPT) est un type de maladie anxieuse qui survient.

Trouble anxieux avec symptômes d’anxiété généralisée (GAD)

Trouble dépressif mineur

La consommation de CBD favorise-t-elle la production de sérotonine?

C’est quoi la sérotonine exactement ?

La sérotonine est souvent appelée « hormone du bonheur » car elle est liée au contrôle de l’humeur.

C’est un neurotransmetteur, c’est-à-dire une substance qui aide les messages chimiques à passer d’une partie du cerveau à une autre. Les neurotransmetteurs se présentent sous différentes formes et tailles, chacune ayant son propre ensemble de fonctions. Notre bien-être général, notre sensation de bonheur et notre humeur sont tous influencés par les niveaux de sérotonine.

La sérotonine est impliquée dans un certain nombre d’autres fonctions physiologiques importantes, notamment la régulation du sommeil, le désir sexuel, le contrôle de l’alimentation et la gestion de la douleur.

Anxiété, sérotonine et son traitement

La modulation de la sérotonine, entre autres, est affectée par les anxiolytiques courants. Les personnes atteintes de ce type de maladies présentent fréquemment de faibles taux de sérotonine.

Les médicaments ISRS (inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine : Prozac, par exemple) agissent en empêchant la réabsorption de la sérotonine par un neurorécepteur spécifique (5-HT1A) et en augmentant le taux de sérotonine dans les synapses. Davantage de signaux sont transmis par les cellules du cerveau en raison de la disponibilité accrue de sérotonine, ce qui améliore l’humeur et réduit l’anxiété.

Quelle est la relation entre le CBD et la sérotonine ?

Le CBD aurait un effet inhibiteur de la recapture de la sérotonine, et l’ingestion de CBD activerait directement les récepteurs 5-HT1A de la sérotonine, contribuant ainsi à la modulation du niveau de sérotonine. Le CBD provoque une augmentation des niveaux de sérotonine, ce qui entraîne un sentiment de bien-être et réduit l’anxiété.

La maladie comporte cinq phases et progresse à un rythme rapide. Aux premiers stades, les symptômes ont peu d’impact sur la vie quotidienne. Au deuxième stade, les signaux sont encore faibles, mais ils produisent peu de gêne.

Le stade suivant implique une perte partielle de la mobilité, mais l’autonomie de la personne est préservée. À partir du quatrième stade, l’affection est considérée comme grave et invalidante, et la mobilité et l’autonomie sont fortement limitées.

Lorsque la mobilité et l’autonomie de la personne se sont détériorées au point qu’elle a besoin d’une assistance pour s’alimenter et se déplacer, le cinquième stade est annoncé.

La CBD et la neurogenèse

C’est quoi la neurogenèse et comment fonctionne-t-elle ?

Le processus de neurogenèse est la formation de nouvelles cellules cérébrales. Il est important pour la neuroplasticité (la capacité de notre cerveau à apprendre) et les activités connexes comme l’apprentissage et la mémoire.

Bien que la neurogenèse ait été découverte chez les rongeurs dans les années 1960, elle n’a été confirmée chez l’homme qu’en 1998 par les recherches de Peter S. Eriksson.

C’est dans l’hippocampe, une région du cerveau qui joue un rôle crucial dans différentes fonctions biologiques (mémoire, apprentissage, orientation spatiale et régulation émotionnelle) et qui fait partie du système limbique, que cette production persistante de neurones a lieu.

La neurogenèse se produit dans cette partie du cerveau tout au long de la vie, même si elle ralentit avec l’âge.

Quel est le lien entre le CBD et la neurogenèse ?

De faibles taux de neurogenèse ont été observés chez les personnes souffrant d’anxiété et de dépression, mais les chercheurs ont découvert que le système endocannabinoïde joue un rôle clé dans ce processus de création de cellules, car certains cannabinoïdes, comme le CBD, mais aussi le THC, favorisent la régénération des neurones dans l’hippocampe, selon des études cliniques.

Les propriétés anxiolytiques du CBD sont attribuées à la stimulation des récepteurs cannabinoïdes CB1, qui peuvent jouer un rôle dans la neurogenèse.

Comment le CBD aide-t-il à lutter contre l’anxiété ?

Les récepteurs 5-HT1A sont un type de récepteurs présents dans le cerveau

Les neurorécepteurs 5-HT1A sont impliqués dans la régulation de la sérotonine. Le CBD active ces récepteurs 5-HT1A, provoquant un sentiment de bien-être qui améliore l’humeur et diminue l’anxiété.

Les récepteurs CB1 sont un type de récepteurs présents dans le cannabis

Les neurones qui produisent du glutamate, un neurotransmetteur excitateur, interagissent avec les récepteurs CB1. La CBD active les récepteurs CB1, ce qui empêche les neurones de libérer du glutamate et, par conséquent, réduit l’excitation neuronale, d’où une diminution du stress et de l’anxiété.

Les récepteurs TRPV1 sont un type de récepteurs présents dans le cerveau

Les récepteurs TRPV1 ont la capacité d’influer sur la façon dont le corps réagit à la douleur causée par l’inflammation et la stimulation. En cas de fibromyalgie et d’autres syndromes de douleur chronique, le corps est hyper-réactif aux stimuli, ce qui génère une réponse inappropriée à la douleur et une anxiété accrue. Le CBD peut ainsi diminuer l’anxiété associée à la douleur et à l’inflammation en activant les récepteurs TRPV1.

Quelles recherches ont été menées sur le CBD et l’anxiété ?

Jusqu’à présent, la majorité des recherches sur les cannabinoïdes et l’anxiété ont porté sur l’utilisation du cannabis seul, y compris le THC.

Quelques études ont été menées sur l’utilisation du cannabidiol (CBD) dans le traitement de l’anxiété, et les résultats sont plutôt encourageants.

Une étude menée en 2010 a montré que le cannabidiol (CBD) améliorait les symptômes chez les patients souffrant de troubles de l’anxiété sociale (TAS).

Les scanners cérébraux des participants ont révélé des modifications du flux sanguin dans les zones du cerveau liées à l’inquiétude. Le cannabidiol a non seulement permis aux individus de se sentir mieux dans l’ensemble, mais il a également modifié la façon dont leur cerveau réagissait aux inquiétudes dans cette étude.

Une autre étude publiée en 2011 a révélé que le cannabidiol pouvait aider les personnes souffrant d’anxiété sociale, en particulier l’anxiété liée à la prise de parole en public.

Dans une étude de 2014, on a découvert que l’huile de CBD offrait des avantages anti-anxiété et antidépresseurs dans un modèle animal.

Selon une étude de 2015, l’huile de CBD semble être un traitement viable pour une variété de troubles anxieux, y compris le trouble d’anxiété sociale (TAS), le trouble panique, le trouble obsessionnel-compulsif, le trouble d’anxiété généralisée et le trouble de stress post-traumatique. Cependant, cette étude prévient que les preuves à long terme sur l’utilisation du CBD sont insuffisantes, et que davantage de recherches sur le traitement à long terme du CBD sont nécessaires pour prouver son utilité.

Enfin, les scientifiques visent à montrer que le cannabidiol (CBD) peut atténuer les symptômes du trouble de stress post-traumatique (TSPT) et la perturbation du sommeil induite par l’anxiété chez un jeune ayant subi un traumatisme dans cette étude de cas de 2016. Les résultats démontrent que le CBD diminue l’anxiété et améliore le sommeil chez cet enfant.

Le CBD et l’anxiété : Ce que vous devez savoir

Le cannabidiol (CBD) n’a pas encore été correctement caractérisé dans le traitement des troubles anxieux. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre comment le CBD interagit avec l’anxiété et détermine les dangers. La modulation des niveaux de sérotonine, la fonction du système endocannabinoïde dans la neurogenèse et l’activation des récepteurs régulant l’anxiété ont tous été identifiés comme des mécanismes expliquant l’impact anxiolytique du CBD.

Si vous souffrez d’anxiété et envisagez de prendre du CBD, nous vous conseillons vivement de consulter d’abord votre médecin.

Avertissement . Bien que les recherches préliminaires sur les effets du CBD soient prometteuses, le nombre d’études réalisées à ce jour est insuffisant et l’efficacité du CBD n’a pas encore été validée cliniquement.