18 juillet 2024

Quel muscle fait travailler la trottinette ?

La trottinette est un moyen de transport ludique et pratique qui séduit un grand nombre de personnes. Petits et grands peuvent en profiter et, plus que ça, ils ont la possibilité d’avoir une activité physique régulière avec elle. Mais quels muscles font-ils travailler exactement ? Nous allons le découvrir dans cet article.

Les muscles des jambes sollicités par la trottinette

Pour pouvoir rouler à petite ou grande vitesse avec votre trottinette, vous avez bien entendu besoin de vos jambes. Les muscles des jambes prennent donc une grande partie du travail et participeront beaucoup au maintien de l’équilibre et à faire avancer votre engin.

Les ischio-jambiers sont les premiers muscules sollicités lorsque vous poussez sur la trottinette pour propulser votre corps. Ces muscles situés à l’arrière des cuisses sont très sollicités pour activer votre talon et la partie interne de vos jambes bénéficiera grandement d’une pratique régulière de la trottinette.

Les quadriceps permettent également de garder le mouvement afin de pouvoir continuer à rouler sans interruption. Ses muscles sont situés à l’avant des jambes et assurent la propulsion. Ainsi, si vous trouvez vos cuisses fatiguées après une journée de trottinette, vous savez maintenant quelle partie du corps se fatigue le plus !

Les autres muscles impliqués

Bien que ce soient les muscles des jambes qui travaillent le plus, les autres parties du corps bénéficient tout de même de la pratique de la trottinette pour :

  • Améliorer le maintien du buste ;
  • Renforcer les muscles abdominaux ;
  • Travailler les muscles des bras

Votre maintien ne sera pas le seul à en bénéficier. La pratique de la trottinette durant une séance sportive permet d’améliorer considérablement votre endurance et votre souplesse. Elle est alors parfaite pour ceux qui veulent rester en forme mais n’ont pas trop envie de courir ou de faire du footing.

Les muscles postérieurs

Certains techniques de freestyle de trottinette peuvent solliciter différents muscles postérieurs comme les mollets et les fessiers. Si vous ne faites pas encore de manœuvres telles que des grinds, des slides ou des tricks, vous n’utilisez pas ces muscles lors de votre pratique. Cependant, même les amateurs de street peuvent se servir de leur fessiers pour sauter des obstacles. Quand vous sauterez des petits murets, plongerez dans les descentes, c’est grâce à ces muscles que vous pourrez vous en sortir.

Conclusion

Grâce à sa pratique régulière, vous verrez que votre corps change et votre condition physique s’améliorera. Tous les muscles des jambes seront sollicités comme les ischio-jambiers, les quadriceps, les mollets et les fessiers. Vous sentirez rapidement la différence. Le maintien du buste, les muscles abdominaux et les bras seront eux aussi bénéficiaires de la pratique régulière de la trottinette.