Pi-web.fr » Astuces Administratives » Jeune conducteur : quelle offre d’assurance auto temporaire choisir ?

Jeune conducteur : quelle offre d’assurance auto temporaire choisir ?

Les offres d’assurance auto temporaire jeune conducteur sont soumises à certaines conditions. Elles s’adressent aux conducteurs de plus de 21 ans (voire 23 ans) ayant minimum 2 ans de conduite. Cependant, pour y souscrire, vous devrez choisir une offre qui s’adapte à votre quotidien. Quelle offre d’assurance auto provisoire jeune conducteur choisir ?

Comment choisir son offre d’assurance auto provisoire pour jeune conducteur ?

Pour choisir votre contrat d’assurance auto temporaire jeune conducteur, vous devrez prendre en compte plusieurs critères.

La surprime

La surprime est appliquée aux jeunes conducteurs n’ayant jamais été assurés ou disposant de leur permis depuis moins de 3 ans. Elle diminue de 50 % chaque année, si aucun accident de circulation n’est survenu pendant 3 ans. La majoration est totale pour la première année de 50 % et de 25 % respectivement pour la deuxième et la troisième année. Si vous n’êtes responsable d’aucun sinistre durant ces 36 mois, la surprime devrait disparaître. Néanmoins, vous vous verrez appliquer le système bonus/malus lorsque le contrat aura 1 an.

Pour ceux qui font la conduite accompagnée, la majoration de la surprime est partielle (50 %) la première année. La seconde année, elle est de 25 % et de 12,5 % la dernière année. En France, le tarif de la surprime varie en fonction des régions. L’une des raisons pour lesquelles il est difficile de trouver la meilleure offre.

Le choix de la voiture

Le choix du véhicule détermine fortement la tarification des assureurs. En dehors du profil du jeune conducteur, les assureurs fixent leur montant selon la voiture à assurer. Les critères pris en compte sont : la marque du véhicule, son prix d’achat, son âge et sa capacité fiscale.

Pour bénéficier d’une réduction du prix de l’assurance, les conducteurs novices devraient miser sur une voiture d’occasion à faible valeur. Le montant des réparations ne sera pas élevé et sera très bénéfique pour le jeune conducteur.

Les garanties proposées

Les contrats d’assurance auto temporaire proposent généralement des formules au tiers. Les garanties offertes sont celles de base : la protection juridique et la responsabilité civile lors d’un sinistre.

Toutefois, certaines compagnies proposent d’autres garanties comme :

  • la garantie corporelle ;
  • les garanties dommages ;
  • et la garantie dépannage et assistance.

Ce sont des couvertures très intéressantes pour les jeunes conducteurs souhaitant voyager.

Choisir une assurance économique

Bien que les jeunes conducteurs préfèrent s’assurer auprès des mêmes assureurs que leurs parents, le choix d’une assurance au tiers est la meilleure option. C’est une offre très économique qui permet au jeune conducteur d’ajouter d’autres options facultatives. Ceci, afin d’élargir les garanties, en dehors de la couverture minimale de la Responsabilité Civile.

Par ailleurs, la franchise proposée par les assureurs représente un autre critère fondamental à prendre en compte.

Quelle offre d’assurance auto provisoire jeune conducteur choisir ?

Le-Jeune-Conducteur

Le prix de son assurance au tiers est de 367 euros. Les garanties proposées sont : le bris de glace, vol et incendie, dommages accident. Aucune franchise n’est précisée.

Macif

Son prix est de 940,91 euros. Les garanties proposées sont : bris de glace, vol et incendie et dommages accident. Les garanties proposées sont respectivement de 50, 170 et 170 euros par garantie.

Allianz

Le montant de l’assurance auto temporaire est de 1 524,12 euros. Les garanties proposées sont : bris de glace, vol et incendie, dommages accident. Les franchises proposées sont respectivement de 49, 199 et 199 euros.

Comment bien souscrire son assurance moto

Pour souscrire son assurance moto, deux méthodes sont possibles. La première consiste en un simple rendez-vous chez un assureur physique. Ce dernier va proposer les diverses possibilités qu’il estime adaptées à la situation. Mais aussi demander un certain nombre de justificatifs afin qu’il puisse faire établir le contrat qui est le meilleur pour son client. L’autre solution pour trouver une bonne assurance pour son deux roues est de contracter son assurance temporaire pour moto directement en ligne sans avoir besoin de se déplacer. Il suffit de se connecter sur les sites en ligne et de souscrire à l’assurance qui est la plus adaptée à la situation du futur assuré. L’autre avantage de cette façon de faire on-line est qu’on peut de suite rouler. Il n’est nul besoin d’attendre qu’une agence d’assurance physique soit ouverte.

Quel assurance choisir?

En fait, l’assurance à choisir dépend de l’usage qui sera fait de la moto. Certes, c’est une assurance moto temporaire. Donc il faut faire attention à la souscription. En effet, si la moto est censée à un moment ou un autre franchir une frontière, l’assurance temporaire doit être souscrite pour au moins 3 jours. A défaut, dès la frontière franchie, l’engin est réputé non assuré. Et ceci, même si le véhicule est assuré. En fait, le motard qui se fait attraper à l’étranger avec une assurance temporaire de moins de 3 jours est réputé non assuré et sera ainsi poursuivi pour défaut d’assurance et risque les sanctions en vigueur dans le pays en question. De plus, s’il est responsable ou victime d’un accident dans ces conditions, il sera sanctionné pour avoir provoqué un accident sans être assuré. Il faut en être conscient. L’assurance est un domaine avec lequel il ne faut pas jouer. Les conséquences peuvent être trop graves.

Quelles options choisir pour son assurance temporaire

En fait, les options à choisir pour une assurance temporaire se choisissent de la même façon que pour une assurance à l’année. Elle doit se choisir en fonction de l’âge du deux-roues et de l’usage qui doit en être fait. S’il s’agit d’une assurance devant couvrir une moto prêtée ou louée, il vaut mieux choisir l’assurance dite tous risques qui est la plus complète. Enfin, et en matière de moto, il est toujours souhaitable de souscrire également l’option protection du pilote. En effet, en deux-roues, le conducteur est très exposé aux dommages corporels.